N
O
S

C
O
P
A
I
N
S

T
O
P
-
S
I
T
E
S

N
A
V
I
G
A
T
I
O
N

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous recherchons activement des demoiselles, merci :D
Nous recrutons un nouvel animateur, c'est par ici !
Venez participer à la tombola !

Partagez
 

 Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

Invité
Invité


Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA] Empty
MessageSujet: Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA]   Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA] EmptyDim 31 Aoû - 12:29

La Terre ferme

C'étais enfin la fin de mon cauchemar, l'étendu bleu à perte d'horizons devenais lassante, jusqu'au moment ou au loin, une sorte d'île entouré de brume assez flou ce fut voir. Enfin ... le voyage fut plutôt long, et l'idée d'enfin ne plus passer de nuit en tant que Loup tueur sanguinaire m'étais resté en tête et me rendais impatient. Ainsi je ne pus fermé l'oeil pendant le voyage ...
Une boule au ventre était présente en moi, c'étais très étrange ... l'air marin était agréable mais à la longue un peut irritant pour mon pauvre petit nez qui est lui très sensible ... peut être un effet secondaire de mes transformations : l'affinement des sens. Je n'avais pas le mal de mer, mais je me sentais un peut instable sur le bateaux, une certaine déstabilisation m'envahissais.
Quand alors nous arrivions à destinations à haute vitesse, le moteur du bateaux ce mis à faire un énorme raffut pour enclenché la marche arrière pour nous freinez et se "garer". Je pris en main mes bagages, et descendis du bateaux, enfin un premier pied sur la terre ferme, fiou un soupire s'échappa de ma bouche.
L'île semblait magnifique, j'entendais alors des bruit de pas, je me retournais et pu voir un homme au cheveux blanc ...
Je me souvenais de lui, c'étais ce mec qui m'avait parler ce cette école, je ne connaissais ni son nom ni son prénom. En même temps il m'avait juste parler que grâce à cette école je pourrais me contrôlé les nuit de pleine lune. Je ne l'avais laisser plus parlé ... enfaite, je ne savais rien de ce qu'il m'attendais sur cette île et je n'en connaissais absolument pas le fonctionnement .... disons que si c'étais une arnaque , je suis vraiment dans la merde... Mise à part cela je m'approchais du type qui m'avais conseiller l'école :

Bonjour, hum j'ai été impoli à cause de mon impatience, je suis Lucas Thyance pourriez vous me renseigné sur quelques petit détails ? Du genre je rentre chez moi tout les combien de "temps" ? Et où suis-je censé aller pour tout ce qui est papier d'admission et tout le tralala ?


Question certes très commune mais plus qu'élémentaire ! Je me demandais ce qui m'attendais, pour l'instant ce mec était le seul à qui je pouvais parler et me renseigner en toute tranquillité disons. Quoi que si j'arrive à trouvé une jolie fille de on age.. je pourrais peut être me renseigner ... autant mêler l'utile à l'agréable. Je relevais la tête alors prêt a écouté la réponse de l'homme au cheveux blanc.
Lucas Thyance



Début court pour un rp désolé :/
Revenir en haut Aller en bas
ARCHIVISTE ◊ ORACLEMODÉRATRICE
Seiichi Hasegawa

Seiichi Hasegawa
ARCHIVISTE ◊ ORACLE
MODÉRATRICE


Coquillages : 4547
Messages : 136

Bonus
Inventaire:
Bloc-notes:
Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA] Empty
MessageSujet: Re: Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA]   Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA] EmptyDim 31 Aoû - 18:30

[ HRP : pas de soucis, c'est la qualité qui compte, pas la quantité :) ]


Le parfum iodé de la mer, le goût de l'air salé… et l'odeur du tabac. Seiichi aimait l'océan. Enfant, il n'y avait jamais eu trop accès – son affinité s'était développée peu après son arrivée à Abberline. Il avait passé maintenant plus de dix ans à l'observer. Le scintillement des flots, les milles richesses de sa flore, les mystères de ses profondeurs… combien de créatures en venaient-elles, ondines bleues baignant sur ses rivages, nymphes diaphanes portées par ses courants ?
Il ne se lassait jamais de la regarder, lorsque les circonstances de la vie le lui permettraient. Le cadre idyllique de l'île contribuait, chez lui, à la naissance d'une émotion presque mélancolique ; une stance contemplative, une envie de juste se poser et de se laisser vivre… ce qui expliquait pourquoi il ne sortait presque jamais de chez lui ou de son bureau dès lors qu'il fréquentait l'île. Hors de question que ce genre de niaiserie vienne perturber le bon déroulement de ses recherches.

Or, de par ses devoirs d'Oracle, il lui incombait d'accueillir les nouveaux arrivants, après avoir fait le trajet avec eux. C'était le cas aujourd'hui. Il avait fait l'intégralité du trajet dans sa cabine, organisant ses notes sur les recherches qu'il avait conduites à l'extérieur, doucement bercé par les flots. Ses réflexions furent interrompues par les vrombissements des moteurs du bateau et il rangea à la hâte ses affaires. Enfilant sa besace, il se dirigea vers le pont.

Si Alaria était fermée à l'extérieur, ses habitants n'en pêchaient pas moins dans les eaux qui l'entouraient. Et, de temps en temps, comme c'était le cas ce matin, un bateau arrivait de l'extérieur. Transportant marchandises qu'on ne pouvait fabriquer sur place et nouveaux arrivants, il faisait plus ou moins figure d'attraction. Il y avait pas mal de monde sur le quai. Seiichi, clope au bec, s'avança lorsqu'il vit l'objet de son attente descendre du bateau. Lucas Thyance, un loup-garou de seize ans. Un jeune homme dont la vie avait basculé récemment… et qui, n'en pouvant plus des massacres et des meurtres dont il était l'origine, n'avait même pas cherché à comprendre les modalités de son inscription à Abberline. Un spécimen des plus intéressants. Il ne lui restait plus qu'à l'informer des fameuses modalités ; ce serait encore plus simple si c'était à sa propre demande.

« Bienvenue à Alaria. L'école s'appelle Abberline et est un peu plus loin. Tiens, » dit-il en lui tendant un petit coquillage de couleur mordorée. « voici un Parleur. Ca te serait utile pour comprendre ceux qui ne parlent pas la même langue que toi. Viens, l'arrêt de bus est par-là. »

Il se mit à marcher et indiqua à Lucas de le suivre. « On peut discuter du reste en chemin. Ah, tu devrais peut-être sortir ton téléphone et son chargeur de ton sac. On te les confisquera à la réception. »

Depuis deux ans qu'il avait ce boulot, on aurait pu croire qu'il commençait à maîtriser son petit speech. Rien à faire, il avait toujours autant du mal à faire l'introduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlitarchives.tumblr.com/
Anonymous

Invité
Invité


Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA] Empty
MessageSujet: Re: Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA]   Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA] EmptyLun 1 Sep - 14:44

Un siphon-phon-phon ...