N
O
S

C
O
P
A
I
N
S

T
O
P
-
S
I
T
E
S

N
A
V
I
G
A
T
I
O
N

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous recherchons activement des demoiselles, merci :D
Nous recrutons un nouvel animateur, c'est par ici !
Venez participer à la tombola !

Partagez | .
 

 L'odeur sucrée du coquelicot [feat Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
3E ANNÉE ◊ KIRIN
avatar

Kieran Vassilios
3E ANNÉE ◊ KIRIN


Coquillages : 2040
Messages : 59

Bonus
Inventaire:
Bloc-notes:
MessageSujet: L'odeur sucrée du coquelicot [feat Kelly]   Mar 31 Mar - 2:45

imageSink
L'odeur sucrée du coquelicot

Je peux parler librement, enfermé dans ce champ de fleur


Le printemps est enfin là. Les rayons du soleil filtre à travers les épais nuage encore gris d'un hiver trop long, mais le printemps est enfin là !
Je me suis trouvé un travail à mi-temps chez le fleuriste de la ville. La patronne est très compréhensible, quoiqu'un peu excentrique, mais elle n'a pas tenu trop d'importance au fait que je ne parle que très peu. Elle fut surtout ravie de voir l'amour que j'avais pour les fleurs et la botanique.
Cela me passionne depuis ma première année au pensionnat. Cela à quelque chose de beau et léger, un raffinement qui me touche et me fascine. Malgré ce qu'on peut penser de moi je suis un élève investit dans le fonctionnement de l'école. Je suis dans deux cours supplémentaire, un club, je vais à toutes les fêtes, représentations organisées par l'école ou les élèves et maintenant j'ai un boulot à temps partiel. C'est vrai je me savais impliqué, mais pas à ce point. En tout cas je ne peux pas dire que je m'ennuie, même si pour le moment il n'y a pas beaucoup de client et que je suis le seul membre du club de jardinage. Je ne suis pas le président, enfin je ne le désir pas, mais je suis le seul. Je ne m'intéresse pas trop au fait de recruter plein de membre, je veux juste planter toutes sortes de choses et les faire pousser.
Ce qui est bien avec la boutique c'est que je peux tranquillement m'occuper de toutes ses fleurs. Je n'ai pas besoin de parler. Offrir des fleurs est une belle chose, c'est plein de couleur, de douceur et de révélation dite avec le coeur. Je ne suis pas romantique mais c'est une pratique qui se perd et je trouve cela bien dommage.

Alors que j'arrangeai un petit bouquet d'hortensia, le carillon de la boutique tinta me signalant un nouveau client. Une cliente, qui s'avance vers moi avec un grand sourire en me saluant. Elle cherche un bouquet à offrir à sa soeur pour la féliciter de ses fiançailles. Je lui souris doucement en retours et me dirige vers le présentoir à fleur. Il a une multitude de bac remplit de fleur diverse, ranger par catégorie.
Je demande timidement à quoi ressemble sa soeur et un peu étonné de me voir autant sur la réserve elle me répond tout de même avec entrain que cette dernière est blonde comme les blés avec de très long cheveux et de grands yeux noisettes.
Bien. La cliente ajoute également que sa soeur est une personne proche de la nature et loin d'être superficiel.
Avec les informations donner je m'attelle rapidement à la composition d'un bouquet. Je le veux simple et élégant, je prends donc quelque rose de damas pour leur fraîcheur et leur couleur, j'ajoute ensuite des pois de senteur grimpant pour féliciter le nouveau départ le tout entouré de blé sauvage signe de prospérité. Je le confectionne en petite botte et non comme un bouquet, car je trouve cela plus ravissant ainsi et plus original à conserver. Je n'oublie pas de bien nouer la botte ajoutant sur le lien un jasmin du cap. Avec cette petite touche elle pourra clairement dire à sa soeur : je suis très heureuse pour toi.
Je le tends délicatement à la femme qui me regarde un peu surpris. Elle semble étonnamment ravit par ma composition. Je suis également certain que les couleurs iront à merveille avec le teint de leur destinataire. La cliente souligna que de cette façon, ainsi présenté, cela pouvait se conserver coucher sur une table comme décoration et non dans un vase, comme souvent. Je suis touché qu'elle l'ait remarqué, de jour en jour, mais avis, mes choix et conseils sont plus justes et bien choisit.
La cliente me remercie, règle l'achat et quitte la boutique encore plus en joie qu'à son arrivée.
Je suis tout aussi content, j'ai l'impression de faire quelque chose de bien tout en parlant avec les gens. En leur parlant avec les fleurs. L'horloge de la boutique sonna 13h00 et d'un pas presser je ferme la boutique. C'est l'heure du déjeuner mais aussi de changer de lieu. La patronne n'est pas la le samedi matin car elle installe le stand pour le marché, je gère alors seul le magasin. C'est un peu difficile parfois, car j'ai peur de faire une erreur, mais jusqu'ici tout ce passe bien alors je me contente de faire de mon mieux. Après tout je ne suis pas aussi parfait que je le voudrais alors je ferai forcément des fautes à un moment, malheureusement.
Comme tous les samedi midi je m'installe sur un banc non du marché, observant les multiple commerçant monter leurs étales. Nous faisons beaucoup de vente le samedi après-midi, nous faisons de petits bouquet à de bons prix et pour tous. Je sors mon panier de mon sac et mange mon repas. Je me fais toujours un casse-croûte maison, car je dois bien admettre que je n'aime pas beaucoup commander ou même acheter des choses. Il faut parler...sur ce je retire mon masque et commence à me régaler.




_________________

Fiche - Lien
Kieran Vassilios
Le mot “sage” dit à un enfant, c'est un mot qu'il comprend toujours et qu'on ne lui explique jamais. 
blackheart & crédits  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
6E ANNEE ◊ DRAGON
avatar

Kelly R. Hopkins
6E ANNEE ◊ DRAGON


Coquillages : 1971
Messages : 29

Bonus
Inventaire:
Bloc-notes:
MessageSujet: Re: L'odeur sucrée du coquelicot [feat Kelly]   Sam 4 Avr - 13:02


L'odeur sucrée du coquelicot

Feat Kieran ~  


Le printemps. Ou la saison qui annonce à Kelly que son pire ennemi, l'été, sera là très prochainement, avec sa chaleur, son joli ciel et surtout... Ses UV. Ah, qu'est-ce que Kelly pouvait haïr cette saison où elle passait ses journées à se tartiner de crème solaire et à rester cloîtrée dans les bâtiments.

C'était donc d'un pas lourd, car elle se rendait compte que le soleil commençait déjà à refaire son apparition, que la jeune fille se rendit sur le lieu de son petit job : le marché.

Là-bas, elle était vendeuse de bonbons. Oui bon, c'est vrai qu'elle faisait parfois un peu peur aux enfants, mais grâce à sa bonne humeur apparente et au doux parfum qui émanait de son étalage, les gamins finissaient toujours par être attiré par cet étalage aux milles couleurs.

Après environ 3 heures de vente plutôt bonnes, Kelly décida de fermer boutique, le temps qu'elle puisse prendre sa pause déjeuner. Mais, soudain, alors que celle-ci se préparait à ranger les sucreries invendues de la matinée, un petit pégase que connaissait bien Kelly arriva en courant :

« Salut Kévin, tu as de la chance j'allais fermer !
-Salut Kelly ! Ouf, j'ai bien fait de me dépêcher en te voyant ranger les bonbons...
-Oui tu as bien fait ! Alors, qu'est-ce qui t'amène aujourd'hui ?
-J'aimerais te racheter 1 kilos de réglisse lasso goût pomme orange citron fraise s'il-te-plait.
-No problemo bonhomme je te sers ça tout de suite, dit énergiquement Kelly, tandis qu'elle saisissait un sachet plastique et y engouffrait le kilo de sucreries.

« Merci Kelly ! s'écria le petit garçon, heureux rien qu'à l'idée de pouvoir engloutir prochainement le kilo de bonbons
-Ca fera 4 coquillages, gamin ! lui répondit Kelly
-Ok, tiens, les 4 coquillages qui restaient de ma tirelire.
-Merci et à plus ptit bonhomme !
-A plus la grande perche ! »

Kelly fit signe énergiquement au petit garçon, tandis que celui-ci rentrait chez lui, euphorique. Ah voir un gosse aussi heureux rendait Kelly toute aussi heureuse... L'odeur sucrée qui fit gargouiller le ventre de la jeune fille, ôta Kelly de ses rêveries et lui rappela qu'il était temps pour elle de tout ranger et d'aller manger son déjeuner.

Une fois tout rangé, elle prit son sachet de chips, son sandwich et sa canette de coca et partit à la recherche d'un banc ou du moins, d'un endroit où elle pourrait tranquillement s'asseoir et se remplir l'estomac. Malheureusement, à cette heure-ci, tous les bancs sont pris et alors que Kelly allait se résigner à manger sur le trottoir, elle aperçut, au loin, un banc, certes occupé par ce qui semblait être un jeune garçon, mais où il restait largement assez de place pour héberger les fesses de la jeune fille.
Ni une, ni deux, Kelly se mit à courir en direction du banc, terrorisée à l'idée que quelqu'un ne lui prenne la place.

« Pardon, pardon, excusez-moi ! » cria-t-elle tout en s'approchant à toute vitesse du banc.

L'objectif était maintenant proche... Y-allait-elle arriver ? Et ouiiiii ! Ce fut une réussite pour Kelly Rebecca Hopkins, essoufflée, qui avait finalement réussi à s'asseoir à côté de ce jeune homme brun.
Encore haletante, elle se laissa tomber sur le banc, épuisée. Heureusement pour son voisin, celle-ci était excessivement maigre et n'avait pas fait pas trop fait trembler le banc, au moment de s'affaler violemment sur celui-ci.

« Aaaah ! J'ai gagné ! »
s'écria-t-elle, victorieuse, qui reprenait peu à peu ses esprits et se saisit de son paquet de chips, l'ouvrit et...NON. C'était impossible. Kelly écarquilla les yeux avant d'hurler, telle une petite fille capricieuse :

« Oh naaaaaan ! MES CHIIIIIPSEUH ! Je ne supporte pas les chips non-entités ! RAAAAH j'en ai marre ! »

La jeune fille, énervée, lança violemment son paquet de chips sur le sol et se mit à grommeler.

Pendant qu'elle monologuait, Kelly avait complètement oublié le garçon à sa droite ; qui devait être interloqué et surtout, en train d'avoir peur de l'étrange créature qu'était la jeune héritière.
Et c'est seulement après plusieurs minutes, où elle s'était morfondue sur le sort de ses chips, qu'elle décida d'attaquer son sandwich ; mais très vite, l'ennui, son second pire ennemi après l'été et le soleil, la rattrapa et elle se mit à s'intéresser au garçon d'à sa droite. Grand, brun et qui paraissait plutôt froid... Kelly fut directement captivé par lui et s'empressa de lui adresser la parole :

« Salut, je m'appelle Kelly Rebecca Hopkins, j'ai 18 ans et je suis en 6ème année à Abberline, et toi ? »

Très franche, la jeune fille se fichait complètement de savoir s'il voulait ou pas lui parler. Et, même si celui-ci lui ne répondrait pas tout de suite, elle ne perdrait pas espoir. Après tout, elle avait su dompter des élèves bien plus farouches que ce jeune homme... Ou elle les avait juste traumatisé, aussi.

HRP:
 
Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'odeur sucrée du coquelicot [feat Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'odeur sucrée du coquelicot [feat Kelly]
» Sortie extra-scolaire [ Feat Kelly ]
» Convocation chez la CPE [ Feat Kelly ]
» Katharina Everleigh-Jules Summers • feat Minka Kelly
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldfish Complex :: Alaria - La ville des crustacés :: Marché aux milles échoppes-