N
O
S

C
O
P
A
I
N
S

T
O
P
-
S
I
T
E
S

N
A
V
I
G
A
T
I
O
N

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous recherchons activement des demoiselles, merci :D
Nous recrutons un nouvel animateur, c'est par ici !
Venez participer à la tombola !

Partagez | .
 

 A l'abordage ! • Ft. Nüyati Ohanzee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
5E ANNEE ◊ DRAGON
avatar

Jordann Reeves
5E ANNEE ◊ DRAGON


Coquillages : 2538
Messages : 31

Bonus
Inventaire:
Bloc-notes:
MessageSujet: A l'abordage ! • Ft. Nüyati Ohanzee    Lun 30 Mar - 10:05

A l'abordage !

#GROUIIIIIIIIIK#
«  - Oh purée j’ai tellement faim.
- T’as pas mangé ?
- Si mais j’ai encore faim. Viens, Nü, on va chopper un truc dans les cuisines !
- Quoi ?! Mais t’es malade ! On va se faire niquer…
- Mais tu sais que je suis invivable quand j’ai faim…
- T’es pas croyable… »

C’est ainsi que nos deux compères se levèrent. Ils avaient chuchoté afin de ne pas réveiller les deux autres personnes dans la pièce. Le phénix se frotta les yeux en baillant, la faim qui lui tiraillait le ventre était insoutenable. Il avait des périodes comme ça, où la faim était plus forte que tout. Nous étions mardi soir et il devait être minuit passé. Mais voilà, la fringale nocturne, ça ne se contrôle pas. Et si vous le lui demandez, Jordann assurera que ce n’est certainement pas de sa faute, mais que c’est cette école qui ne le nourrit pas assez. Ah la belle vie. Il regarda quelques instant Nüyati avec un petit sourire aux lèvres. Il lui avait fait la presse de marin, mais il savait qu’au fond, il n’était pas si forcé que ça. Il se tourna sur le bord de son lit et attrapa sa veste à capuches qu’il zippa de moitié sur son torse nu après l’avoir enfilée. Noire, avec son pantalon de pyjama qui tombait sur ses hanches, d’une couleur grise. Pieds-nus, il avança dans la chambre à tâtons, se dirigeant jusqu’à la porte.

Là il fit signe à son meilleur ami de se stopper, collant son oreille à la porte afin d’entendre si quelqu’un était dans le couloir. A première vue, non. L’astre lunaire se faisant sentir sur le corps légèrement musclé de l’Oiseau Tonnerre, qui se sentait bien plus faible la nuit que la journée. Après s’être assuré du silence du couloir, il ouvrit la porte avec précaution, invitant son ami à sortir, puis il sortit à son tour, refermant la porte derrière eux. Cette première étape passée, il lâcha un soupir de soulagement. Jamais vous n’auriez vu Jordann aussi silencieux. C’est un effort immense pour lui.

En plus à chaque fois qu’il fait des bêtises il a cette irrépressible envie de rire comme un idiot. Mais son ventre le ramenait rapidement à la raison et le but de sa mission : partir à l’abordage de la cuisine !

« Allez, on y va, tête de nœuds. » Dit-il à la panthère d’eau avec un sourire complice.

Ils ne pouvaient plus se défiler maintenant. Parfois, il faut savoir lever l’ancre surtout pour remplir son estomac. Un oiseau qui à faim, ça devient le pire dragon de la terre. Ça c’est certain. Il regarda encore à droite et à gauche, puis fit signe à son ami d’avancer. Il prit les commandes du navire avec le vent en poupe pour avancer au détour d’un couloir. S’ils arrivaient à travers tous ces dédales, ils parviendraient à revenir au rez-de-chaussée. Mais pour l’instant, ils ne traversaient qu’un seul couloir, une légère et fine flamme au bout des doigts de Jordann pour les éclairer.

Il entendit des bruits au détour d’un couloir. Sa flamme s’éteignit subitement alors qu’il plaquait son ami félin au mur, lui faisant signe de ne faire aucun bruit. Au loin dans le couloir on vit une ombre passer. Un autre élève ? Un surveillant ? Il ne vit pas, mais son cœur battait la chamade. Il attendit encore quelques secondes et tourna dans un autre couloir pour avancer toujours silencieusement de ses pieds nus, le plus rapidement possible. Il ne faut pas trainer avant le retour de cette personne !

« On ne peut plus faire marche arrière maintenant. » Murmura-t-il devant l’escalier qui les mènerait vers le rez-de-chaussée.

Arriverons-t-ils à mener à bien leur aventure ?

_________________

JORDANN REEVES • « I'm gonna change you like a remix, then I'll raise you like a phoenix. Wearing our vintage misery, no, I think it looked a little better on me. I'm gonna change you like a remix, then I'll raise you like a phoenix. And I think to myself : What a Wonderful World. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
5E ANNEE ◊ DRAGON
avatar

Nüyati Ohanzee
5E ANNEE ◊ DRAGON


Coquillages : 2496
Messages : 6

Bonus
Inventaire:
Bloc-notes:
MessageSujet: Re: A l'abordage ! • Ft. Nüyati Ohanzee    Lun 11 Mai - 22:36

Jordann. Ce gars ça a toujours été un cas. Rien que lorsqu’ils étaient en primaire, c’était tellement un pot de glue, le gamin qui riait haut et fort pour n’importe quoi, qui courrait comme un dégénérer dans la cours pour que les professeurs ne l’attrapent pas et celui qui volait à la cantine. C’était un ventre sur patte, Nüyati le savait plus que quiconque…
Le chat lui c’était le gamin derrière l’emmerdeur, celui qu’on ne voit pas, on l’appelait le sage lorsqu’il était près de la tornade ambulante et sa rumeur perdurait encore même si aujourd’hui s’était lui qui apaisait les embrouilles du phœnix.

Quoi qu’il en soi, il savait que lorsque Jordann avait faim, il devenait un véritable monstre et ça Nüyati ne le supportait pas, ils finissaient toujours par se battre. Donc c’est comme cela qui se fit embarquer dans cette escapade nocturne. Il sortit de son lit, son corps à la température ambiante grâce aux couvertures, et enfila un gilet grisâtre moumouté qui dissimulait un marcel blanc. Il se leva sans un bruit s’approchant lentement de son ami  remontant son jogging bleu délavé qui tombait de ses hanches pour ne pas se prendre les pieds dedans. Il resta pieds nus évidement, il pouvait sentir sous sa peau certaines vibrations mais ce n’était pas une valeur sûre et les chaussons, ça faisait trop de bruit.

Il s’arrêta au signe de l’oiseau près de la porte, lui faisant entièrement confiance quand il s’agissait de faire des choses illégales. Nüyati était quelqu’un de très attentif surtout lorsqu’on le réveillait en pleine nuit, son esprit de chat restant dominant. Il donna un coup d’œil furtif aux deux autres personnes qui dormaient dans la chambre histoire de voir s’ils dormaient à point fermés. C’était le cas.
Il emboîta le pas se déplaçant de son corps souple et quitta la pièce attendant l’oiseau de feu contre le mur. Il avait un sourire bêta sur sa tronche en regardant son ami de ses pupilles dilatées.

« C’est toi la tête de nœud ! » Lui répondit-il en chuchotant.

La panthère d’eau suivait son ami avec une complicité qui montrait une habitude du travail en équipe. Ils étaient toujours fourrés à deux aussi et ça faisait cinq ans qu’ils continuaient leurs bêtises. Il se fit plaqué au mur et ses poils s’hérissaient, l’anxiété montant d’un cran. Ses pupilles fixaient l’ombre se déplacer au loin. Bon c’est vrai que d’aller au réfectoire en pleine nuit n’était pas une si bonne idée et ils savaient qu’ils allaient prendre cher si on les voyait en bas. Mais comme disait son ami on ne pouvait plus faire marche arrière.  Le chat croisait seulement les doigts pour que le gouffre qui servait d’estomac à Jordann ne se mette pas à crier et alerte un pion de nuit.

Il passa devant le phœnix et longea le mur pour attendre le bout du couloir puis d’atterrir devant les escaliers. Il voyait mieux dans le noir complet que par la flamme que créait son ami. Il tentait de se concentrer et descendit lentement les marches. Il jeta un œil un Jordann.

« Normalement il n’y a personne je n’entends rien… »

Ont aurait pu croire qu’il avait des coussinets tellement ses pas étaient silencieux. Arrivé en bas il fit le tour de la salle illuminé par les reflets de la lune. Personne à l’horizon. Accroupie, il avança dans la pièce qui semblait être le réfectoire. Toutes les chaises étaient empilées et le sol avait été lustré.

« Fais gaffe de ne pas tomber monsieur catastrophes ! »

Il emboîta le pas, la visibilité de la pièce était parfaite et ce n’était vraiment pas le moment qu’une personne pénètre dans la salle puisqu’il n’y avait rien pour se cacher.

« Grouille-toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A l'abordage ! • Ft. Nüyati Ohanzee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A l'abordage de l'Onirique [FINI]
» [ Mission de rang B ] À l'abordage ! [ Solo ]
» infinity 15/12/07 200pts
» Mise à jour 1.01 - 27/12/2011
» Condra de Yisien [Amirale de la Marine Royale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldfish Complex :: Le pensionnat - Sur la terre ferme :: Rez de chaussé :: Cuisines et réserves-